Chers éclaireuses, scouts, louveteaux, étoiles, chers amis,
Votre aumônier ne vous oublie pas pendant cette période toute particulière du confinement !
Comme nous y invitait Mathieu dans son message, vivons pleinement nos journées. Nous avions cherché quelques petits efforts de Carême pour nous préparer à la fête de Pâques. Mais le Covid-19 nous oblige à vivre autre chose. Peut-être que notre thème d’année était un peu prophétique : “aller jusqu’au bout des choses !”.
Personne n’a eu le choix : nous sommes enfermés chez nous. Mais nous pouvons choisir réellement “d’habiter” notre maison que nous connaissons si bien : au lieu d’en faire une cage, chacun peut en faire le lieu du don de soi pour le bien, pour sa joie et celle des autres.
Voici quelques suggestions pour soigner les choses ordinaires de ce Carême extraordinaire : l’implication dans l’étude, la serviabilité, la politesse et la bonté, l’attention à l’autre et au plus petit, l’écoute, l’ordre, l’entraide, l’hygiène de vie, etc.
Le pape François proposait ceci aux italiens ce mercredi : “nous devons redécouvrir le caractère concret des petites choses, des petites attentions à avoir envers nos proches, nos parents, nos amis. Et comprendre que dans ces petites choses, il y a notre trésor. Il y a des gestes minimes, qui se perdent parfois dans l’anonymat du quotidien, des gestes de tendresse, d’affection, de compassion, qui sont pourtant décisifs, importants. Par exemple, un plat chaud, une caresse, un câlin, un appel téléphonique… Ce sont des gestes familiers d’attention aux petits détails de chaque jour qui donnent un sens à la vie et qui font qu’il y a communion et communication entre nous.”
Mais vivre ensemble est aussi difficile par moment : c’est l’occasion d’apprendre à demander pardon pour une attitude, un geste, une parole, une dispute, un égoïsme. Cela fait grandir la confiance et l’amour en famille.
Du côté de la B.A. vous pouvez aussi prendre des nouvelles des membres de votre sizaine ou de votre patrouille par téléphone, sans oublier vos grands-parents, les autres membres de votre famille et vos amis d’école.
Enfin, étant donné que nous sommes Scout et que qui n’avance pas recule, voilà un excellent moment pour vivre sa progression vers la 2e ou 1e Classe.
Si cette période si spéciale chez nous est bien vécue alors nous aurons grandi dans la difficulté, pour le bien et nous serons dans la joie d’avoir été au bout des choses.
Pour finir, soignons la prière : chacun peut prier pour sa famille et les membres de sa sizaine ou de sa patrouille en les nommant. Le matin au lever, faisons comme au camp : prions la Prière Scoute ou celle des Louveteaux ou des Etoiles. Le jeudi soir gardons notre rendez-vous scout où nous nous portons les uns les autres (Mathieu a envoyé la prière).
Comptez aussi sur ma prière quotidienne pour chacun de vous et vos familles, particulièrement à la messe que je célèbre à 11h le matin (celle du jeudi est toujours pour la grande famille des Scouts de Caen).
Je vous souhaite un joyeux courage pour chaque jour.
Je reste joignable par mail, par téléphone, par skype pour tous ceux qui en ont besoin (dont les futurs 1e classe… !).
Que Dieu nous garde tous et nous protège avec les prières de Notre Dame de Pontmain.
Ensemble, +P. Emmanuel